Critiques des salons

L’héliotrope

Visuel non dispo 2

Identifiant

P1868-2

Titre

L’héliotrope

Technique

Huile sur toile

Dimensions

Dimensions inconnues

Localisation

Localisation actuelle inconnue

Sujet

Montrosier, comme Chaumelin, décrit la « jeune servante en petit bonnet rond qui est venue furtivement s’agenouiller devant un héliotrope dont elle sent la fleur […] La tête est délicieuse et tout est peint amoureusement, avec finesse, dans une coloration distinguée […] » Et il compare cette « petite peinture » à certaines pages de George Sand. En dehors de quelques critiques où les mots « charmant » et « délicieux » apparaissent, cette toile ne semble pas avoir été considérée comme une œuvre aussi importante que Femmes récoltant des pommes de terre (voir no. P1868-3 de ce catalogue), au même Salon.

Provenance

Artiste à Goupil & cie, Paris, mai 1868 (n°3381)
Wallis and Co, Londres, mai 1868 (acquis du précédent pour 5000 frs) 
Goupil & cie, Paris, juin 1868 (n°3509, rendu par Wallis)  

Knoedler & co, New York, février 1869 (acquis du précédent) 

Expositions

Salon, Paris, 1868, n°346

Bibliographie

Auvray, E., Exposition des Beaux-Arts: Salon de 1868, Paris, Revue artistique, 1868, p.63
Grangedor, « Le Salon de 1868 », Gazette des Beaux-Arts, Juin 1868, p.523
Chaumelin, M., L’Art contemporain : la peinture à l’Exposition universelle de 1867 ; Salons de 1868, 1869, 1870 ; Envois de Rome, Concours, etc., avec une introduction, par W. Bürger, Paris, 1873, p.151
Montrosier, E., Les artistes modernes, Paris, Launette, 1882, p.54

Chaumelin, M., Portraits d’artistes, E. Meissonier, J. Breton, ParisC. Marpon et E. Flammarion, 1887, p.93, cat.31
Belina, A.-M. de, Nos peintres dessinés par eux-mêmes, Paris 1888, p.406

Monnecove, F., « Dans les ateliers. M. Jules Breton », La Revue Septentrionale, 1er décembre 1895, p.34

Date : 1868

Did you like this? Share it!