Critiques des salons

Les mauvaises herbes

Les mauvaises herbes

Identifiant

P1868-8

Titre

Les mauvaises herbes

Technique

Huile sur toile

Signature

Signé et daté en bas à droite Jules Breton 1868

Dimensions

99 x 133,5 cm. (39 x 52 1/2 in.)

Localisation

Localisation actuelle inconnue

Sujet

Variante reprise dans l’étude de composition (voir no. P1868-6 de ce catalogue)

Peint en 1868, le tableau Les mauvaises herbes devait être présenté au Salon de la même année. Liévin De Winne conseilla à Breton d’exposer plutôt Femmes récoltant des pommes de terre et l’œuvre ne fut donc présenté qu’au Salon de 1869. Aucun document d’archives n’indique la date à laquelle elle a pu être déposée chez Durand-Ruel. C’est en 1898 que William P. Wilstack l’acquit parmi d’autres toiles contemporaines pour former la base d’une galerie municipale à Fairmont Park, Philadelphie. La nouveauté du sujet, l’importance du Grand Pardon Breton, occulta un peu Les mauvaises herbes considéré davantage dans la ligne traditionnelle du peintre et donc moins originale. Casimir-Périer, lui, se montre déçu par les deux tableaux et revient avec complaisance sur le Salon de 1867 pour regretter la différence. Par contre, si Edmond About ‘’range’’ Breton immédiatement à la suite de la peinture d’Histoire, pour des compositions comme Le grand Pardon, il trouve déjà au mouvement de l’homme qui brûle les herbes « plus de grandeur et de noblesse qu’on en remarque à l’ordinaire chez les paysans de chez nous »…Mouvement qui prend la dimension – flatteuse – sous la plume de Maurice Chaumelin « d’un lampadaphore antique donnant le signal des jeux dans les fêtes en l’honneur de Vulcain » ! Il est difficile pour nous de réellement juger l’œuvre d’après une reproduction insuffisante. Toutefois, ce n’est pas tant, semble-t-il, une emphase exagérée qui nous frappe qu’un geste de travailleur insuffisamment convaincu. Parmi les travaux en rapport, l’esquisse du brûleur d’herbes, au geste le plus proche de celui du salon, apparaît plus solidement et synthétiquement campé variante reprise dans l’étude de composition (n°P1868-6 de ce catalogue) présente une dynamique du sujet infiniment plus impliquée et naturelle, dont l’impact est renforcé ici par une certaine magie émanant du feu sur un groupe d’enfants alentour. Il n’est d’ailleurs pas exclu que ces deux travaux préparatoires aient été exécutés quelques années avant le tableau du Salon.

Provenance

Peut-être Durand-Ruel, Paris
William P. Wilstach, Philadelphie, 1886
Wilstach Memorial Hall (Legs Wilstach à la ville de Philadelphie), avant 1900
Vente, Samuel T. Freeman & Co, Memorial Hall, Philadelphie, 29-30 octobre 1954, lot 17 (550 $)
Vente, Sotheby’s New York, 23 avril 2004, lot 28

Expositions

Salon, Paris, 1869, n°326

Bibliographie

About,E., « Salon de 1869 », La Revue des deux Mondes, 1 er juin 1869, p.750
Aubryet, X., « Salon de 1969, 3e article », Journal Officiel de l’Empire Français, 4 Juin 1869, p.607
Baignières, A., Peintres et sculpteurs à l’exposition de 1869, Paris, 1869, t.4, p.268
Chaumelin, M., « Salon de 1869 », L’art contemporain, 1881, p.265
Clément, C., « Exposition de 1869, 6eme article », Journal des Débats, 2 Juin 1869, non paginé
Gautier, T., « le Salon de 1869 », L’Illustration, 1869, vol.53, p.342

Laurent-Pichat, L.,« Salon de 1869 », Le Réveil, 15 Mai 1869, non paginé
Gautier, T., « le Salon de 1869 », Tableaux à la plume, Paris, 1880, p.299

Shinn (Strahan), E., « Additional art treasures of Philadelphia », The art treasures of America : being the choicest works of art in the public and private collections of North America, Philadelphia, Barrie, 1880, vol.III, pp.33, 40, sous le titre Burning brushwood

Montrosier, E., Les artistes modernes, Paris, Launette, 1882, p.55

Montrosier, « Jules Breton », Grands peintres français et étrangers, ouvrage d’art publié avec le concours artistique des maîtres, Paris, H. Launette, vol. 1, 1884, p.44

Chaumelin, M., Portraits d’artistes. E. Meissonier, J. Breton, Paris, C. Marpon et E. Flammarion, 1887, p.80, p.82, p.93, cat.35
Belina, A.-M. de, Nos peintres dessinés par eux-mêmes, Paris 1888, p.406
Michel, A., Notes sur l’art moderne, peinture à travers les Salons, ColinParis, 1895, p.145

Monnecove, F., « Dans les ateliers. M. Jules Breton », La Revue Septentrionale, 1er décembre 1895, p.34
Catalogue of the W.P. Wilstach collection, Memorial Hall, Fairmont Park, Philadelphie, 1904, p.23, n°37, ill., p.22
Catalogue of the W.P. Wilsatch collection, Philadelphie, 1922, n°36, p.15

Droits : Courtesy of Sotheby's
Date : 1868

Did you like this? Share it!