Critiques des salons

Delphine Bernard au Louvre en 1847 (buste)

Titre

Delphine Bernard au Louvre en 1847 (buste)

Technique

Fusain avec rehauts de craie blanche sur carton mis aux carreaux

Signature

Signé et daté en bas à droite Jules Breton, 1902, titré et situé au dessus de la signature Delphine Bernard en lettres majuscules au Louvre en 1847 en lettre minuscules

Dimensions

62 x 47,5 cm. (24 1/2 x 18 3/4 in.)

Localisation

France, collection particulière

Sujet

Ce dessin mis aux carreaux, apparaît comme étant la transposition du visage de Delphine Bernard réalisée d’après le calque placé sur la photo de celle-ci alors proche de sa fin. Les deux documents illustrés face à face dans l’article de la Gazette des Beaux-Arts, (op.cit. 1987) rend la correspondance probante comme nous la commentons dans le texte.Ce dessin privilégie le visage, rendu à son caractère juvénile, très achevé, a une grande finesse. Il apparaît déjà idéalisé dans le souvenir. La blouse est à peine esquissée. S’il en est de même pour le cadre, il s’agit déjà du « sanctuaire » qu’est pour Delphine et Breton, la Grande Galerie du Louvre.

Source

Annette Bourrut-Lacouture

Provenance

Atelier de l’artiste
Sa vente, Galerie Georges Petit, Paris, 2-3 juin 1911, lot 275
France, collection particulière

Expositions

Jules et Emile Breton, Musée des Beaux-Arts, Arras 1976-1977 (catalogue manuscrit par Françoise Maison)

Bibliographie

Catalogue des tableaux, pastels et dessins par Jules Breton, composant son atelier, galerie Georges Petit, Paris, 2-3 juin 1911, p.94
Bourrut Lacouture, A. et Weisberg, G.P., « Delphine Bernard ou la rencontre du sacré et du profane dans l’œuvre de Jules Breton », Gazette des Beaux-Arts, 3ème livr., août 1986, pp.31-37, fig.3, p.34

Date : 1902

Did you like this? Share it!