Critiques des salons

Baigneuse

Baigneuse

Identifiant

P1862-2

Titre

Baigneuse

Technique

Huile sur toile

Signature

Signé et daté en bas à gauche

Dimensions

233 x 140 cm. (88 x 55 in.)

Localisation

Museo Nacional de Bellas Artes, La Havane, Cuba

Sujet

Il s’agit ici d’un des deux seuls tableaux de nus peints par Jules Breton (Voir P1862-3 et P1904-1 de ce catalogue)

C’est en février 1862 que Jules Breton exécute plusieurs dessins (non retrouvés jusqu’à présent) « d’un modèle de femme qui, dans certaines poses, est très bien et j’ai commencé de dessiner avec une ardeur extraordinaire… ». A la fin mars le tableau est entièrement ébauché. Le 30 mai, il écrit à son oncle que l’appréciation d’Emile Breton est excellente, à l’exception de la réalisation de la tête qui est à refaire. Ne trouvant pas ici de tête qui me convienne, j’irai à Courrières faire une étude d’après la petite Bosse… » Il s’agit ici d’un des deux seuls tableaux de nus peints par Jules Breton à notre connaissance. La référence à Ingres (pensons à la Vénus anadyomène du musée Condé à Chantilly) et peut-être à Delacroix apparaît clairement. Toutefois, un nu de Chassériau, tenant un voile haut derrière la tête, du même geste et de la même main que celui de Breton, semble avoir encore plus directement inspiré le peintre artésien, malgré la présentation du corps de ¾ face légèrment vers la droite et la main revenue pudiquement sur le pubis. Ce nu très académique est, malgré tout d’une facture supérieure à celle du Salon de 1905, (n° P1904-1 de ce catalogue). Le seul travail en rapport retrouvé est une étude de nu (n° P1862-3 de ce catalogue), assez vigoureuse, mais avec un défaut dans le bras levé.

Source

Lettres de Jules Breton à Boniface Breton, 24 mars, 23 avril, 30 mai et juin 1862

Provenance

Charles de Smet de Naeyer (1814 -1877) Gand, Belgique
Sa vente, Hôtel Drouot, Paris, 25 avril 1888, lot 3 (vendu 10.000 frs)
Mme de Smet (Acquis à la vente précédente)
Museo Nacional de Bellas Artes, Havane, Cuba*

Acquis avant 1980 par le Museo Nacional de Bellas Artes, ou s’agit-il d’un « transfert » effectué à l’occasion de la révolution cubaine en 1959 ?

Expositions

Exposition Triennale, Académie du dessin, Gand, 1862

XIIe exposition de la société des amis des arts de Bordeaux, Bordeaux, 1863, n°81

Bibliographie

n.s. « Exposition de Gand »,  Journal des Beaux-arts, n°13, 15 juillet 1862, pp.105-106
Eudel, P., L’hotel Drouot et de la curiosité en 1887-1888, Paris, Charpentier, vol. 8, p. 309
L’artiste, vol. 1, 1888, p. 456
Breton, J., Un Peintre paysan, Souvenirs et Impressions. Aube et crépuscule, paysages et campagnards, art et artistes. De la suprématie de l’École française, Paris, A. Lemerre, 1896, p.122
Bourrut Lacouture, A., Jules Breton (1827-1906), La Chanson des Blés, Arras, Somogy, 2002, p.110, fig.32

Waller, S., « Rustic Poseurs : peasant models in the practice of Jean-François Millet and Jules Breton », Art History, vol 31, avril 2008, p.191

Fernandez, S., Sanchez, P., Salons et expositions Bordeaux 1771-1950, tome I, A-Des, L’Echelle de Jacob, 2017, p.258

Dumas, D.,  Salons et expositions à Lyon (1786-1918), tome I, A-E, L’Echelle de Jacob, 2007, n.p.

Date : 1862

Did you like this? Share it!